Archives de
Catégorie : Jardin

Entretien terrasse en bois pour l’hiver

Entretien terrasse en bois pour l’hiver

Après en avoir bien profité l’été, la terrasse est parfois un peu sale à la fin de la belle saison. Comment la nettoyer et la préparer pour l’hiver ?

Entretien terrasse en bois

© Côté Maison

Entretien terrasse en bois : le nettoyage

Pour ne pas laisser les tâches s’installer, entretenir une terrasse en bois passe tout d’abord par son nettoyage. Pour un résultat optimal, il est conseillé de nettoyer sa terrasse au moins deux fois par an. On peut par exemple le faire avant l’hiver, après avoir utilisé sa terrasse pendant la période estivale, et également avant l’été, pour la remettre en état après l’hiver et pouvoir à nouveau en profiter pleinement.

On évite d’utiliser le karcher. En effet, à long terme, la puissance du jet risquerait d’endommager les fibres du bois et de creuser des sillons. J’ai trouvé une méthode qui me semble être adaptée et efficace.

Matériel nécessaire :

  • savon noir
  • eau tiède
  • balai-brosse

Dans un seau, mélangez un bouchon de savon noir à de l’eau tiède puis frottez énergiquement la terrasse à l’aide du balai-brosse. Le savon noir va permettre de détacher et de dégraisser. Ensuite, il faut rincer l’eau savonneuse et surtout bien sécher la terrasse car l’eau stagnante est mauvaise pour le bois.

Entretien terrasse bois : la protection

Les changements de saison et donc de climat abîment toujours le bois, même si celui-ci est destiné à un usage extérieur. Pour éviter que le bois ne devienne gris, l’huile de lin est adéquate : en nourrissant la terrasse avec ce produit deux fois par an, elle sera protégée par une couche protectrice qui ralentira les infiltrations de l’eau. Néanmoins, cette solution est onéreuse et n’assure pas une protection tout au long de l’hiver. Certains conseillent donc plutôt des saturateurs spécial bois qui vont créer une barrière de protection en se logeant entre les fibres du bois et donc empêcher l’eau et les particules fines de s’y loger. L’effet déperlant rendra la terrasse propre plus longtemps. Elle grisera moins vite et sera moins glissante qu’avec l’utilisation d’une huile.

Si votre terrasse a déjà grisé, il existe de très bons dégriseurs écologiques qui lui permettront de retrouver son éclat d’origine.

Nettoyage et protection terrasse en bois

© Côté Maison

Votre terrasse est-elle prête à affronter l’hiver ? Comment l’entretenez-vous ?

Entretien jardin : conseils pour l’automne

Entretien jardin : conseils pour l’automne

Ca y est, l’automne a fait son grand retour ! Si la saison printanière est encore loin et que les feuilles commencent à recouvrir l’herbe de nos jardins de leur belle couleur orangée, ce n’est pas pour autant qu’on relègue le jardinage au dernier plan. Hé oui, l’automne est la saison pendant laquelle on doit préparer son jardin pour l’hiver !

Jardinage automne

© Le Cottage de Gwladys

Conseil jardinage : repiquer les plantes et transplanter les arbres

En automne, la terre est suffisamment humide en raison des pluies régulières et le sol encore assez tiède grâce à l’été qui se termine pour permettre aux plantes de s’adapter à un nouvel environnement. C’est donc la saison idéale pour repiquer les plantes et transplanter les arbres. Le moment est également propice pour planter des roses, des plantes grimpantes et des bulbes à fleurs ! Le mieux est de réaliser ces plantations courant octobre, avant l’arrivée des premières gelées. Ainsi, le jardin aura sa touche de couleurs pour l’hiver !

Entretien pelouse : comment faire ?

Concernant les pelouses, elles ont besoin que l’on prenne bien soin d’elles. Après la sécheresse de l’été, elles vont devoir faire face à la pluie, au froid et au manque de soleil, ce qui va les dégrader. Voici donc quelques conseils pour les entretenir en automne :

  • Ratisser la pelouse pour enlever les feuilles mortes. Sinon, la pelouse manquera de lumière et cela pourra engendrer l’apparition de mousse.
  • Tondre sa pelouse pour la dernière fois début novembre. Il faut lui laisser une petite longueur d’au moins 5cm pour qu’il absorbe plus facilement la lumière et résiste mieux à la formation de mousse et aux mauvaises herbes.
  • Utiliser un engrais d’automne qui, grâce à sa quantité élevée de potassium, renforcera le gazon et améliorera sa résistance au gel.

Taille de haie et buisson

Le trop plein d’humidité en hiver n’est pas bon pour les haies. C’est pourquoi il convient de les couper en amont, c’est-à-dire à l’automne, pour ne pas qu’elles ne pourrissent. Il faut aussi enlever les feuilles tombées dans les haies afin que ces dernières puissent aspirer la lumière du jour. Enfin, il faut tailler les haies sans faire de trous pour ne pas qu’elles aient un aspect dégarni.

Quant aux arbustes et aux buissons, il faut les couper à environ un quart de la taille. Attention cependant, cela varie selon le type d’arbuste ou de buisson, il faut donc s’informer davantage et s’adapter.

L’automne c’est aussi la meilleure saison pour :

  • Planter du gazon
  • Traiter préventivement les arbres fruitiers
  • Faire du compost avec les feuilles mortes

Conseils jardinage automne

© Le Journal des Femmes

Avec l’arrivée de l’automne et le froid qui s’installe, n’hésitez pas à relire mon article sur « Quel chauffage choisir pour sa maison » 🙂

L’arrosage du jardin en été

L’arrosage du jardin en été

Si la pluie nous permet souvent de passer outre cette activité, la chaleur de l’été nous oblige à être rigoureux dans l’arrosage du jardin. Jardin ou balcon d’ailleurs, les plantes sont dehors et on aimerait bien les voir survivre au soleil et à notre éventuelle absence pour congés. Se posent alors les questions classiques : quand faut-il arroser ? quel type d’arrosage choisir ? en quelle quantité ? … Toutes les réponses pour arroser le jardin en été, c’est maintenant !

Quand procéder à l’arrosage du jardin ?

Il ne faut pas attendre les fortes chaleurs pour l’arrosage du jardin. La chaleur et la sécheresse sont à différencier : en été, il peut faire chaud mais humide ou au contraire frais et sec. D’ailleurs, c’est au printemps, alors qu’elles sont en pleine croissance, que les plantes ont surtout besoin d’eau.

Concernant le moment de la journée le plus propice à l’arrosage, les avis divergent sur la question. Dans l’idéal, il est préférable d’arroser le matin. Pourtant, pendant les périodes de fortes chaleurs, il est souvent conseillé d’arroser le soir afin d’éviter les pertes d’eau par évaporation. Attention à ne jamais arroser en plein soleil : cela pourrait griller les feuilles de nos petites fleurs du jardin pour l’été. Enfin, en pratique, le jardinier arrose quand il a le temps !

Il n’est pas nécessaire d’arroser tous les jours mais il faut arroser abondamment pour permettre à l’eau de s’infiltrer profondément dans le sol. Un arrosage quotidien serait excessif et perturberait le cycle naturel des plantes. D’ailleurs, espacer les arrosages permet aux plantes de s’enraciner en profondeur pour aller chercher de l’eau. A l’inverse, un arrosage trop fréquent favorise l’enracinement en surface et rend les plantes plus vulnérables à la sécheresse.

Arrosage jardin

© Dominique Delmotte

Quel système choisir pour l’arrosage du jardin ?

L’arrosoir de jardin

L’arrosoir reste indispensable pour de petits arrosages ponctuels. Au goulot aux pieds des plantes ou en pluie avec une pomme, ce type d’arrosage est doux et précis car loin de toute source d’eau sous pression.

Le tuyau d’arrosage

Le tuyau d’arrosage est presque universel. Pensez à le choisir anti-torsion et à protéger les plantes fragiles avant un arrosage de ce type. De nombreux accessoires s’adaptent au tuyau permettant un arrosage manuel et adapté à chaque plante.

L’arrosage au goutte à goutte

Le système de goutte à goutte se compose d’un tuyau principal puis de capillaires secondaires sur lesquels se fixent les buses goutte-à-goutte. Il est particulièrement adapté aux jardinières et aux plantations distancées. Attention à choisir un système professionnel qui ne se bouchera pas à la moindre impureté.

Il faut toujours essayer d’arroser aux pieds des plantes pour éviter la pousse de mauvaises herbes, les limaces et la perte de trop d’eau. Néanmoins, cette règle générale est à adapter en fonction des besoins : en cas de fortes chaleurs, il est nécessaire d’arroser le feuillage de certaines plantes en pluie fine.

Programmateur pour arrosage automatique du jardin

Lorsque l’on prévoit de s’absenter temporairement, il est possible d’envisager l’installation d’un arrosage programmé. Economiques, les goutteurs peuvent être directement situés aux pieds des plantes et réglés sur un débit adapté pour chacune d’entre elles. Ils verseront ainsi la quantité d’eau exacte pour leur permettre une croissance optimale. Ce système peut être volant ou bien enterré. Pour les balcons, il existe désormais des installations s’apparentant au système goutte-à-goutte reliées à une réserve d’eau autonome.

Arrosage jardin été

© Rustica

Gérer sa consommation d’eau lors de l’arrosage du jardin

Même si l’arrosage est nécessaire en période estivale, il convient de ne pas gaspiller l’eau. L’arrosage doit donc être économique et efficace. Voici quelques conseils :

Arroser son gazon n’est pas nécessaire. Si ce dernier jaunit, mieux vaut le laisser au repos et attendre le retour de la pluie qui le fera verdir à nouveau aussitôt. S’efforcer à maintenir son gazon vert pendant l’été représente un coût financier et environnemental exagéré ; il est donc préférable de respecter les contraintes liées à l’environnement de votre jardin.

La récupération des eaux de pluie est un très bon moyen d’arroser son jardin à moindre coût. D’ailleurs l’eau de pluie est très bonne pour l’arrosage car elle est à température ambiante et dépourvue de calcaire.

Lorsque le sol est compact, il est conseillé de biner aux pieds des plantes. L’eau pénétrera alors plus profondément dans le sol. D’ailleurs selon le dicton, « un binage vaut deux arrosages ».

Enfin, le paillage est un très bon moyen de limiter l’évaporation de l’eau et donc de l’économiser ! En hiver comme en été, le paillage joue un rôle de régulateur thermique.

 

 

 

 

Fleurs du jardin pour l’été

Fleurs du jardin pour l’été

Ah les fleurs ! Rien de tel pour donner de la couleur à un jardin qui sinon paraîtrait bien terne. J’aime beaucoup les fleurs et je ne conçois pas le jardin de mes rêves sans elles. Et si je fais régulièrement des wishlists pour des meubles et accessoires de décoration, cette semaine, c’est une sélection de fleurs et plantes que je vous propose : les fleurs et plantes qui composeront le jardin de mes rêves.

 

Fleurs du jardin : les roses trémières

J’en vois beaucoup en me promenant en ce moment, les roses trémières avec leurs longues tiges et leurs fleurs délicates sont vraiment magnifiques. Ces plantes vivaces se plantent à des endroits ensoleillés à l’abri du vent. Contre un mur de pierres ou devant des volets comme ici, l’effet est garanti !

fleurs du jardin roses trémières

© paysdemerveille.canalblog.com

Fleurs du jardin : les coquelicots et autres plantes sauvages

Petite fleur sauvage, le coquelicot apporte du pep’s au jardin grâce à sa couleur rouge très vive. La petite reine des fleurs des champs a tout pour plaire ! Pour un côté naturel et destructuré, j’aimerais que mon jardin soit entouré de fleurs de champs pour me fournir un beau paysage coloré avec ses coquelicots, bleuets et autres boutons d’or.

fleurs du jardin sauvages

© marianne.cz

Fleurs du jardin : les bégonias

Un bégonia bien placé demande peu d’entretien. Il convient de le planter à un endroit mi-ombragé ou ombragé, cette plante n’aime pas le plein-soleil. Du blanc au rouge en passant par le jaune, le orange et le rose, le bégonia a des fleurs très colorées : de quoi égayer le jardin une bonne partie de l’année !

fleurs du jardin bégonias

© twistmaterial.blogspot.com

Fleurs du jardin : les hortensias

Arbuste à fleurs, l’hortensia a une gamme de couleurs qui s’étend du rose au bleu/violet. Sa couleur est déterminée par la nature du sol dans lequel elle est placée. Mis à part une taille annuelle, l’hortensia ne nécessite quasiment aucun entretien. Cet arbuste se plante à l’ombre ou mi-ombre et habille le jardin de ses boules de fleurs colorées.fleurs du jardin hortensia

© scribbles231

Fleurs du jardin : les primevères

La primevère est un de mes coups de coeur avec ses jolies petites fleurs. On en trouve du blanc au bleu en passant par des nuances de rose et de rouge. De quoi les mélanger pour obtenir un magnifique parterre coloré. La primevère se plante mi-ombre et fleurit entre septembre et juillet. Retirer les fleurs fanées permet d’entretenir et stimuler la plante. Ici, une variété de primevères japonaises :

fleurs du jardin primevères japonaises

© Sky-Genta

 

Voilà mes quelques coups de coeurs pour les fleurs du jardin, quels sont les vôtres ?
Rendez-vous sur mon board Pinterest “Fleurs” pour y découvrir de magnifiques images.

Avoir une ruche pour sauver les abeilles !

Avoir une ruche pour sauver les abeilles !

Les abeilles sont en voie de disparition ! Et si nous faisions quelque chose pour empêcher ça ? Les abeilles sont en effet très importantes pour la préservation de notre écosystème. Elles sont notamment à l’origine de la reproduction de plus de 80% des espèces végétales, ce qui représente tout de même un chiffre d’affaire de 153 000 000 d’euros par an de retombées économiques issues de l’action des abeilles. C’est l’effet papillon ! Pour plus d’informations sur les bonnes actions des abeilles, je vous invite à vous rendre sur le site Un toit pour les abeilles.

avoir une ruche - abeille butine

© Top Inspired

Est-ce que tout le monde peut avoir une ruche chez soi ?

L’activité d’apiculteur n’est plus réservée qu’aux professionnels, néanmoins il est indispensable de se renseigner sur la législation en vigueur. Pour cela le plus simple est de vous rendre dans votre mairie qui vous donnera les normes à respecter. Il faudra notamment faire attention à la distance entre votre ruche et la voie publique. Si tout le monde peut a priori s’occuper d’une ruche, il peut être sage et bien avisé de consulter un apiculteur professionnel avant de vous lancer afin de bien connaître votre espèce d’abeilles et les bons gestes pour vous en occuper en toute sécurité.

 

Les avantages d’avoir une ruche chez soi

Outre le fait que de participer à votre petite échelle au sauvetage de cette espèce menacée, vous tirerez quelques avantages non négligeables de cette occupation d’apiculteur amateur : le miel. Ça doit être un réel plaisir que de récolter son propre miel et de pouvoir le déguster directement à la cuillère ! Même si pour cela il faut attendre en moyenne un an car la première année, le miel sert à nourrir les abeilles. Pour que vos petites protégées s’épanouissent, votre jardin et les alentours devront être bios. Si c’est pour les gaver de pesticides chez vous, ça ne leur sera pas d’une grande aide.

 

Une ruche chez soi : côté déco

En plus d’être utile, avoir une ruche a aussi un super potentiel déco pour le jardin. Voici quelques idées que j’ai dénichées sur Pinterest :

avoir une ruche neige©Redmoonmusing

avoir une ruche bleue© Éric Tourneret

Ça me plairait vraiment d’avoir une ruche chez moi, même si ça ne doit pas être facile à entretenir. Et vous qu’en pensez-vous ? L’aventure vous tenterait ?

Plantes succulentes et yucca pour l’intérieur

Plantes succulentes et yucca pour l’intérieur

Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre un peu de verdure dans ce monde de brutes avec un article sur les plantes d’intérieur. Il n’y pas à dire les plantes ça habille tout de suite un intérieur tout en le rendant plus chaleureux. En d’autres termes, ça amène de la vie dans les appartements et les maisons. Mais lesquelles choisir ? Pour commencer le jardinage en douceur, j’ai choisi deux types de plantes et arbustes assez faciles à entretenir : les plantes succulentes et le yucca.

plantes succulentes

©Etsy

Les plantes succulentes : le jardinage facile

Parfaites quand on n’a pas particulièrement la main verte, les plantes succulentes sauront se faire une place de choix dans votre intérieur. On les appelle aussi plantes grasses et sont très faciles d’entretien. Nécessitant peu voire très peu d’arrosage, ces plantes vivent leur vie sans encombrer la vôtre d’heures de soin. Les plantes succulentes peuvent durer des années. Il en existe de nombreuses espèces, et donc autant de formes différentes pour trouver la succulente de vos rêves.

plantes succulentes 2

© sayyestohoboken.com

Le yucca : l’arbuste d’intérieur

Une bonne alternative aux plantes succulentes, c’est le yucca. Un arbuste d’intérieur qui peut tout de même atteindre 2,5m de hauteur. Pour le yucca, une très bonne lumière est indispensable mais surtout pas trop de soleil pour éviter qu’il ne s’assèche. L’idéal est donc de le positionner à côté d’une fenêtre orientée à l’ouest.

yucca

© houstoninteriorplants.com

Quand les plantes succulentes rencontrent le yucca

Une association qui fonctionne plutôt bien entre les plantes succulentes et le yucca. Je n’ai pas trouvé ce qu’était le petit arbre sur la table (une sorte de bonsaï ?), mais je le trouve très joli. L’installation ainsi obtenue est très jolie :

plantes succulentes et yucca

© Woonblog

Et vous, vous aimez les plantes pour décorer vos intérieurs ?

En mai, jardinage et brin de muguet

En mai, jardinage et brin de muguet

Enfin le printemps s’installe ! Comme toujours, il a pris son temps mais ça vaut vraiment le coup d’attendre. Voir les bourgeons sur les arbres et les fleurs qui commencent à éclore, c’est toujours un bonheur. Je sais que ça peut paraître un peu cliché comme vision du printemps mais après 3 mois de grisaille et de froid, je revis !

printemps et brin de muguet

 

Au printemps, c’est le retour au jardin

Planter, semer, repiquer, le mois de mai marque le coup d’envoi au potager. Alors pourquoi attendre plus longtemps avant de préparer les fruits et légumes d’été ?

printemps au jardin

© Pinterest

Veillez tout de même à bien abriter et protéger votre jardin du froid avant les Saints de glace (11, 12, 13 et 17 mai), il serait dommage de tout recommencer.

 

Début mai et brin de muguet

Vendredi 1er mai, c’est la fête du travail mais également la fête du muguet, l’occasion d’offrir quelques brins à votre entourage.

brin de muguet

© Alex Edgar

Si vous en avez dans votre jardin, vous pouvez même en profiter pour en vendre quelques uns dans votre commune tout en respectant ces simples recommandations :

  • Ne vendre que du muguet sauvage en brin.
  • Ne pas installer de table ou de tréteaux.
  • Ne pas faire de composition avec d’autres fleurs.
  • Rester à une distance réglementaire des fleuristes.

 

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ?

Le muguet, joliment appelé “Lily of the valley” dans la langue de Shakespeare, est une fleur qui depuis des siècles est chargée d’histoires et d’anecdotes. Cependant, sous son apparence très douce, le muguet est très toxique, et particulièrement pour les enfants. En cas d’ingestion, c’est un véritable poison. Depuis le début du XXe siècle, le brin de muguet remplace l’églantine rouge pendant la fête des travailleurs. C’est depuis cette époque qu’on associe le muguet et le 1er mai, jour de la fête du travail.

 

Quelques anecdotes sur le brin de muguet

Autrefois, des “bals du muguet” étaient organisés, les parents n’avaient pas les droit d’y assister. Seuls les jeunes pouvaient s’y amuser. Les hommes accrochaient alors un brin de muguet à leur boutonnière et allaient faire danser les demoiselles, vêtues pour l’occasion d’une robe blanche.

Le 1er mai 1895, le chansonnier Félix Mayol remet cette fleur au goût du jour lorsqu’il se vit offrir un bouquet de muguet à la place des traditionnels camélias par son amie. Il en accrocha alors un brin à sa boutonnière pour une première sur scène. Celle-ci fut un succès et il fit de cette plante son emblème.

Pour finir, notez que le destin vous sera on ne peut plus favorable si vous trouvez un brin de muguet à 13 clochettes !

 

Retrouvez plein de belles photos sur mon board Pinterest « Printemps ».

Tops 5 des idées piscine en attendant l’été !

Tops 5 des idées piscine en attendant l’été !

Les températures se rafraîchissent à peine et nous rêvons déjà de l’été et des longues journées de farniente au bord de la piscine ! Objet de tous nos désirs, synonyme de confort et bien être, penser piscine fait du bien au moral dans cet hiver grisâtre. C’est pourquoi je veux vous faire rêver un peu en vous en présentant quelques une !

La piscine enterrée reste le « must have » en la matière. Effectivement elle se décline à l’infini, quels que soient votre besoin, vos goûts et l’espace dont vous disposez. Petits tours des possibilités et des tendances qui s’offrent à vous.

Mini-piscine : maxi effet !  

Le manque de place n’est plus une excuse pour ne pas avoir de piscine. De plus en plus répandue la mini-piscine est une solution idéale pour les petits espaces (et les porte monnaie plus léger).

PCC mini piscine 2,5 5,00 APLe liner noir de cette piscine permet à cette dernière une intégration élégante et sobre dans ce jardin.

868a3933351c96a71b0b0c0d32d46ea4Les propriétaires de cette maison ont également su valoriser leur jardin en y intégrant une mini-piscine.

Des piscines grandioses

Et pour ceux qui ont de l’espace, osez voir grand !

Cette terrasse en pierre accueille chaleureusement cette piscine à débordement à la vue, semble-t-il, fabuleuse !

O-VIVA 679_7985 crédit photo

Pour les propriétaires de la maison si dessous, tous les chemins mènent à la piscine située au cœur du jardin.

02.PCC Classique VIST

Restez couvert

La météo vous contraint ? Il est également possible de profiter de sa piscine tout au long de l’année qu’il pleuve, vente ou neige ! Qui n’a jamais rêvé d’avoir une piscine dans son salon ?

14.PCC Class AI 5,00-12,75

Les sportives

La piscine est un moment de détente certain, mais est également un excellent moyen de se tenir en forme ! Quoi de mieux pour cela qu’une piscine en longueur pour nager en toute tranquillité ? 

22728_394826467254981_1292611014_n

Quelques précautions

Quelle que soit votre piscine veillez avant tout à votre sécurité et celle de votre entourage, en respectant les quelques normes imposées par le gouvernement  à savoir, entre autre la mise en place d’au moins un des quatre dispositifs anti-noyade normalisé : abri, alarme, barrière ou couverture.

J’espère que ce billet  vous permettra de vous projeter vers les beaux jours et pourquoi pas vous inspirer si vous envisagez d’installer une piscine prochainement !

En attendant l’été, laissez moi vous souhaitez une très belle année et un hiver chaleureux !

Crédits photos : Caron Piscines