Archives de
Catégorie : Energie

Maison et confort : se sentir bien chez soi

Maison et confort : se sentir bien chez soi

Quoi de mieux que de rester confortablement chez soi quand il fait froid dehors ! Un plaid, Netflix et un chocolat chaud c’est tout ce qu’il me faut. Dans cet article je veux vous révéler comment optimiser votre maison et votre confort pour vous sentir bien chez vous !

 

Le bien-être et le confort à la maison

 

Ce que j’aime le plus chez moi c’est la luminosité de mes pièces. Il n’y a rien de plus agréable que de prendre son petit déjeuner dans une pièce baignée de lumière naturelle. Si vous souhaitez savoir comment laisser entrer le soleil chez vous allez faire un tour sur mon article : Une baie vitrée coulissante, pour un espace lumineux !. Ce qui est aussi agréable dans un espace lumineux c’est que l’on peut faire pousser de belles plantes vertes. Cependant, si comme moi vous n’avez pas la main verte vous devez rencontrer ce problème de taille : les entretenir. J’ai alors trouvé LA bonne solution ce petit objet :

Bien être maison et confort sur maisons et jardin - capteur plante

C’est un capteur pour plantes le : Parrot Flower Power.  Il est sans fil et mesure la luminosité, l’humidité du sol, la température et la quantité d’engrais. Puis, il transfère des données via une connexion Bluetooth à l’application dédiée sur votre smartphone ou tablette pour votre confort et celui de votre maison (disponible à la FNAC).

La sécurité est la clé de votre confort et celui de votre maison

 

Pour se sentir à l’aise chez soi il est important de se sentir en sécurité. On veut protéger ses proches et ses biens de toutes les personnes mal intentionnées. J’ai donc décidé de tester la télésurveillance. Ce que j’ai appris c’est qu’un simple système d’alarme ne suffit pas toujours, en effet on ne peut pas toujours compter sur ses voisins pour intervenir immédiatement. Alors pour sécuriser ma famille j’ai opté pour ce mode de surveillance 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Si quelqu’un s’introduit chez moi l’alarme est déclenchée et une alerte est envoyée au centre de surveillance (moi j’ai choisi Nexecur pour info).

Maison et confort : Votre habitat respire le bien-être

 

Ça y est votre habitat respire presque le bien-être. Vous pouvez aussi ajouter d’autres gadgets pour embaumer vos pièces comme un diffuseur d’huiles essentielles de chez Aroma-zone :

diffuseur d'huile essentielle pour votre confort et celui de votre maison

Celui-ci diffuse même des lumières pour accompagner vos humeurs et vos moments de diffusion.

Vous pouvez également équiper votre maison d’un système multiroom audio pour distribuer sans fil votre musique préférée dans toutes les pièces de votre nid douillet.

 

 

Allez, à vous de jouer !

 

 

Le chauffage au bois pour l’hiver

Le chauffage au bois pour l’hiver

Winter is coming ! Vous l’avez sûrement remarqué, l’automne est arrivé avec ses pluies et ses baisses de températures. On commence doucement à penser à réchauffer son intérieur avant les premiers gels de l’hiver. Il existe de nombreuses solutions de chauffage, et si on optait pour un chauffage au bois ?

Choisir son chauffage au bois

Il existe différents types de chauffage au bois. Le plus connu est évidemment la cheminée, où l’on distingue deux types : le foyer ouvert, le plus joli mais le moins efficace, et l’insert (ou foyer fermé) dont le rendement est bien meilleur et permet tout de même de profiter du confort d’une cheminée et de ses flammes réconfortantes.

Plus en vogue ces dernières années, le poêle à bois. Véritable élément de décoration, on en trouve aujourd’hui avec de nombreux matériaux, formes et couleurs différentes. Là aussi deux types existent : le poêle à granulés ou à bûches, chacun ayant ses avantages.

chauffage au bois cheminée
Une jolie cheminée design. Source travaux.com

Afin de faire le bon choix, vous devez tout d’abord évaluer vos besoins en chauffage, vos envies en matière de déco et également l’espace dont vous disposez ! Une cheminée s’intègrera bien dans une grande maison, un poêle quant à lui pourra convenir à des espaces plus restreints.

Les atouts du chauffage au bois

Le chauffage au bois a tout d’abord un critère écologique indéniable. En effet, ce type de chauffage n’émet pas de gaz à effet de serre contrairement à la plupart des autres solutions du marché (électrique, gaz, fioul…). Produit dans le cadre d’une gestion durable des forêts, le bois est une énergie renouvelable. Le chauffage au bois n’est cependant pas neutre, il peut émettre certaines particules responsables de la pollution atmosphérique, qui peuvent néanmoins être atténuées par une installation adaptée.

chauffage au bois meuble
Les bûches : un atout déco ! Source notreloft.com

Autre avantage non négligeable, le bois est le combustible le moins cher avec un coût pour les bûches de 4 centimes le kWh et 6 pour les granulés. Souvent issu de productions locales, il est peu couteux et permet donc des économies par rapport aux autres systèmes, le plus cher restant l’électrique (14 centimes le kWh). Seul inconvénient du bois : son stockage ! En effet il faut prévoir de l’espace pour stocker les bûches !

Enfin, l’atout du chauffage au bois que l’on retient essentiellement est l’ambiance chaleureuse. En matière de déco, une cheminée ou un poêle, qu’on le choisisse avec un design traditionnel ou moderne, apporte une plus-value de confort très appréciable en hiver. La vision des flammes dans l’âtre, cette lumière douce… Une véritable ambiance cocooning !

Installation et coût d’un chauffage au bois

Selon le type de chauffage au bois que vous choisirez, l’ampleur des travaux d’installation et leur coût seront assez variables.

La cheminée requiert des travaux assez importants. Il existe deux types de foyer : foyer ouvert ou insert. Bien que séduisant en termes de cocooning, le foyer ouvert est assez peu performant (10% de rendement de la chaleur) et polluant avec la fumée. L’insert a un rendement de 80%. Il faut compter entre 2000 et 7000 € pour son installation selon la performance de l’appareil et sa technologie (à bûches ou granulés) et entre 500 et 1000 € de plus pour son installation.

Le poêle à bois est depuis quelques années un atout déco tendance de l’hiver. Comme précisé précédemment, il y a deux types de poêles à bois : à bûches et à granulés. Quelques soit le type, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt à hauteur de 30% et d’une Prime Energie !

chauffage au bois poêle
Le poêle à bois s’intègre bien dans des décorations modernes ! Source Leroy Merlin

La poêle à bûches est moins couteux étant donné que le combustible est un peu moins cher, mais la manutention et le stockage du bois sont à prendre en compte.

Le poêle à granulés (ou pellets), est automatisé mais n’est donc pas autonome car il est relié au système électrique !

Enfin, le matériau de fabrication fera varier le prix : acier et fonte sont les plus courants, mais on trouve aussi des poêles en céramique, pierre ou faïence.

Voilà de quoi réfléchir avant de décider pour quel type de chauffage au bois vous allez optez cet hiver !

Tiny house : le design en tout petit

Tiny house : le design en tout petit

Vous avez sûrement déjà entendu parler de tiny house, cette petite maison mobile d’une vingtaine de mètres carrés maximum. Depuis quelques années, le phénomène prend de l’ampleur, porté par la vague écologique et la crise financière. Mouvement né aux Etats-Unis, plus qu’une maison, c’est un style de vie qui s’installe peu à peu en Europe.

Tiny house : qu’est-ce-que c’est ?

Une tiny house, littéralement « mini maison », est, comme son nom l’indique, une maison mais avec des caractéristiques spécifiques. Elle comporte bien-sûr des murs, un toit, un sol, et différents espaces : un espace de vie, de cuisine, de nuit, de bains et des rangements.

La différence avec une maison normale ? Sa taille, une tiny house mesure entre 10 et 40 mètres carrés. Cette caractéristique influe directement sur le mode de vie : en effet, la tiny house est conçue pour être fonctionnelle et confortable sans superflu afin de plus profiter de la vie et de l’extérieur !

Autre spécificité de la tiny house : sa mobilité ! Elles ne le sont pas toutes, certaines sont fixes, mais la plupart sont soit transportables soit mobiles. Cette dernière est installée sur une remorque et est ainsi déplaçable à volonté sans l’aide de professionnels.

tiny house bois
Tiny house en bois. Source ecobane.fr

Le choix d’un mode de vie

Au-delà d’une simple habitation, une tiny house rentre dans le cadre d’un mode de vie plutôt écolo. Les mini-maisons sont fabriquées en bois et/ou en matériaux éco-responsables, et respectent des critères environnementaux. Etant donné qu’elles sont plus petites et mobiles, elles ont un faible impact sur l’environnement en termes de fabrication et d’utilisation.

Les tiny houses sont écologiques mais aussi autonomes, elles consomment très peu d’énergie et peuvent même être équipées de panneaux solaires, de système de récupération d’eaux de pluie…

Les adeptes des tiny houses sont globalement à la recherche d’un mode de vie alternatif, qui se rapproche plus de la nature en y passant plus de temps plutôt qu’à l’intérieur d’une maison.

tiny house intérieur
Un intérieur fonctionnel

Une tiny house pour plus de liberté

Fini le superflu, l’essentiel est conservé dans ce petit habitat économique puisqu’il faut compter entre 15 000 et 50 000 € en moyenne pour une tiny house. C’est donc bien moins cher qu’une habitation traditionnelle qui nécessite souvent un endettement sur plusieurs dizaines d’années.

De même, les taxes sur les habitats mobiles sont bien moins importantes que sur les maisons normales. La consommation énergétique aussi diminue avec une tiny house. Cette économie d’argent permet donc de le redistribuer dans d’autres activités !

tiny house baluchon
La tiny house Baluchon

En ce qui concerne la construction, vous pouvez soit faire appel à des spécialistes, soit vous tourner vers l’auto-construction pour encore plus de liberté. Cela coûtera probablement encore moins cher financièrement mais demandera un investissement humain important. Attention tout-de-même à respecter les normes, il faut être un bricoleur aguerri pour se lancer dans un tel projet sur-mesure !

Plus qu’une maison, c’est un véritable mode de vie que véhicule une tiny house. Une tendance importée des Etats-Unis qui ne cesse de séduire en France ! Et vous, vous êtes prêts à passer le cap ?

Comment réduire sa consommation d’eau ?

Comment réduire sa consommation d’eau ?

Les conseils sur le choix de votre chauffage se multiplient. L’énergie pour vous chauffer n’est pas la seule dépense à optimiser. Rares sont les articles sur la façon de réduire vos factures d’eau. Aujourd’hui Maisons et Jardins vous donne quelques idées pour voir votre consommation d’eau diminuer.

reduire consommation energie

Le saviez-vous ?

Un foyer moyen français consomme entre 200 et 250 m3 d’eau chaque année. Votre salle de bains et vos WC sont les pièces où l’eau est la plus sollicitée avec une part représentative de 59 % dans vos factures d’eau. Les dépenses relatives à l’eau sont assez peu contrôlées et font preuve de peu d’attention de la part des français alors qu’un intérêt plus poussé aurait un double effet sur votre budget mais aussi sur l’environnement. L’eau est une ressource naturelle limitée qui demande une vraie prise de conscience pour notre développement durable.

Bouleversez vos gestes du quotidien

Une prise de conscience nécessite la mise en place d’actions simples mais efficaces. Des gestes qui semblent à première vue anodins peuvent faire toute la différence.
Voici quelques exemples :
Dans votre salle de bains
– Arrêtez l’eau le temps de vous brosser les dents
– Préférez les douches aux bains 3 fois plus consommateurs d’eau
– Pour les plus frileux, n’attendez pas que l’eau soit bouillante avant de commencer votre douche
– Lavez-vous les mains à l’eau froide
Dans votre cuisine
– Utilisez votre lave-vaisselle en mode eco
– Pour votre vaisselle à la main utilisez un bac d’eau pour laver et un pour rincer
Dans votre jardin
– Installez un récupérateur d’eau de pluie qui servira à arroser votre potager
– Arrosez le soir pour éviter une absorption trop rapide
Et pour finir, vérifiez que toutes vos arrivées d’eau sont bien étanches et que vos robinets sont bien fermés. Evitez les fuites qui peuvent peser lourd dans une facture d’eau.

Faites-vous conseiller par un professionnel

Une fois toutes les bonnes habitudes intégrées, vous pouvez équiper votre maison de matériels destinés à réguler votre consommation. Il existe ce que l’on appelle des mousseurs destinés à réduire le débit d’eau.
Des professionnels en plomberie vous conseilleront également des détecteurs permettant de couper l’arrivée d’eau en cas de fuite ou encore d’analyser vos habitudes de consommation pour détecter des anomalies de débit.

Chauffer sa maison avec une pompe à chaleur réversible

Chauffer sa maison avec une pompe à chaleur réversible

Depuis plusieurs années, nos modes de chauffages ont évolué. Fini donc l’utilisation massive des énergies fossiles non durables et polluantes. De plus en plus de personnes font l’acquisition et installent chez eux une pompe à chaleur réversible air/air. Face à cette forte demande en énergie durable, le fabricant Daikin propose une large gamme de climatiseurs, pompes à chaleur et autres modules permettant de se chauffer durablement et en réduisant sa facture d’électricité.

Comment ça marche et pour quelle utilisation ?

Un climatiseur Daikin ou régulièrement appelé Pompe à chaleur (PAC) est un module disposant d’un ventilateur permettant de transformer l’air extérieur en chauffage. Via un fluide présent dans la pac, l’air emmagasinée peut être chauffée et expulsée via les split (module qui expulse l’air dans la maison ou la pièce). Ainsi, selon le réglage du thermostat Daikin, la température sera chaude ou fraiche (si vous disposez d’une climatisation réversible bien entendu).

Les avantages des pompes à chaleur

L’avantage d’une pompe à chaleur réside dans le fait que ce mode de chauffage est peu couteux en électricité, fini les pleins de fioul et de gaz, l’énergie consommée est verte et gratuite.

Le deuxième avantages se retrouve dans la souplesse d’utilisation de la pac, notamment avec le modèle Daikin ALTHERMA , qui peut se régler en basse température comme en haute température. Ainsi, ce monobloc Daikin vous donne la possibilité de remplacer votre chaudière puisqu’il fonctionne avec l’air et l’eau et pourra aisément chauffer l’eau sanitaire de toute votre maison.

Le troisième avantages est tout simplement le gain de temps et d’espace lors de l’installation d’une pac Daikin ou Mitsubishi. En effet, en moins d’une journée, les modules sont prêts et fonctionnels.

Vous aussi, optez pour ce mode de chauffage et bénéficiez d’économies d’énergies dès la première année.

Connaissez-vous le “crowdfunding vert” ?

Connaissez-vous le “crowdfunding vert” ?

Vous le savez sûrement si vous me lisez régulièrement, les économies d’énergie et le développement durable sont des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur, que ce soit dans les petits gestes du quotidien comme les initiatives plus innovantes et ambitieuses. C’est pourquoi cette semaine, je veux vous parlez du crowdfunding dit “vert”, le financement participatif de projets durables via notamment Ecobole, une plateforme de crowdfunding qui s’est spécialisée dans le domaine.

crowdfunding vert

Le crowdfunding, ça vous parle ?

Le crowdfunding, pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore, c’est une solution de financement collectif, qu’on appelle “participatif”, de projets sur le web. Imaginons, par exemple, que vous ayez le projet de créer une serre intelligente pour le jardin des particuliers et des professionnels. Malheureusement, vous vous retrouvez bloqué car vous n’avez pas l’argent nécessaire pour ce faire. Vous pouvez alors inscrire ce projet sur une des plateformes de crowdfunding et demander aux internautes de soutenir financièrement votre projet. Vous avez alors une durée définie pour récolter la somme demandée pour le réaliser.

 

En quoi le crowdfunding vert est-il différent ?

En soi, le crowdfunding vert suit le même principe que les financements participatifs traditionnels. La différence repose dans la spécification de la plateforme où proposer votre projet. En effet, il y a des crowdfundings pour tout (et parfois n’importe quoi d’ailleurs) : d’une serrure intelligente à un nouveau jeu vidéo en passant par la création d’une entreprise. Il est donc important de proposer son projet sur une plateforme en accord avec votre thématique afin que votre idée ne se retrouve pas perdue au milieu de milliers d’autres.

 

Ecobole, la plateforme dédiée au crowdfunding vert

Se proclamant “1er site de financement participatif « crowdfunding » pour projets environnementaux”, la plateforme Ecobole vous permet de soutenir des démarches écologiques et utiles pour les habitants et pour la planète. A l’heure où j’écris cet article, vous pouvez par exemple financer la création d’un potager pédagogique, le développement d’une savonnerie artisanale ou bien aider au lancement d’un restaurant bio.

 

Que pensez-vous du crowdfunding vert ? Vous seriez prêts à investir dans un projet qui vous plaît ?

Un éclairage écologique, oui, mais joli aussi !

Un éclairage écologique, oui, mais joli aussi !

Économiser les ressources de notre chère planète est une chose qui me tient particulièrement à cœur et à mon petit niveau je fais en sorte de lutter contre le gaspillage des énergies. Des petits gestes au quotidien, des éco-gestes. Pour faire un pas de plus dans ce sens, j’ai changé toutes les ampoules de mon intérieur en optant pour un éclairage écologique. Je vous explique tout ça !

éclairage écologique - groupe ampoules© Anthropologie

 

Pourquoi opter pour un éclairage écolo ?

Tout d’abord qu’est-ce qu’un éclairage écologique ? Quelle est la différence avec un éclairage classique ? En apparence il n’y a pas de différence fondamentale entre les ampoules classiques et les ampoules basse consommation : esthétiquement elles se ressemblent à s’y méprendre. En apparence seulement, car en utilisant des éclairages écologiques on dépense jusqu’à 5 fois moins d’électricité qu’avec un éclairage classique. Alors même si les dépenses liées à l’éclairage ne sont qu’une très faible proportion de la facture d’électricité, ça vaut quand même le coup ! C’est un petit geste pour la planète qui ne coûte pas grand chose.

 

Quelles solutions pour un éclairage écologique ?

Concrètement, l’éclairage écologique consiste à se passer des ampoules à incandescence ou halogènes, plus gourmandes en électricité, pour se tourner vers des solutions alternatives : j’ai nommé les ampoules fluocompactes ou les LED. Leurs avantages sont simples : faible consommation d’énergie, bonne durée de vie et un allumage instantané (dépend des modèles pour les fluocompactes cependant). En résumé, l’usage est le même que les ampoules classiques mais vous dépensez moins : avoir un éclairage écolo c’est pas compliqué en fait !

 

Un éclairage écologique mais surtout joli !

Bon je vous parle d’ampoules et tout ça, mais l’éclairage (et par là j’entends les luminaires) sont des éléments de déco indispensables. Je vous ai concocté une petite sélection de mes éclairages coup de cœur grâce à Pinterest (mon ami de longue date maintenant !).

éclairage écologique - shapes© Coco Lapin Design

éclairage écologique - tubes© Turbulences Déco

éclairage écologique - boules lumineuses© Etsy

éclairage écologique - abat jour design© Frenchy Fancy

 

Et vous, quel type d’éclairage avez-vous dans votre intérieur ?

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, aussi appelé Cite, est un crédit d’impôt visant à encourager l’amélioration de la qualité énergique du logement. Son ancien nom était Crédit d’impôt développement durable (CIDD).

Il est possible de bénéficier du Cite si vous effectuez des travaux d’amélioration énergétique dans votre habitation principale. Cela peut aller de l’isolation thermique à l’installation d’équipements utilisant une source d’énergie renouvelable. Depuis 2005, les lois concernant le crédit d’impôt ont progressivement évolué. Au 1er septembre 2014, il a pris le nom de crédit d’impôt pour la transition énergétique, et ce pour les travaux réalisés jusqu’au 31 décembre 2015. Ce crédit devrait être prolongé pour l’année 2016.

Crédit impôt transition énergétique

© QuelleEnergie.fr

Crédit d’impôt pour la transition énergétique : quelles conditions ?

Pour bénéficier du Cite, le logement, que vous en soyez propriétaire ou locataire, doit remplir 2 conditions :

  • constituer l’habitation principale
  • être achevé depuis plus de 2 ans

En métropole française, les travaux suivants ouvrent droit au Cite :

  • Economies d’énergie : chaudières à condensation, chaudières à micro-cogénération gaz, appareils de régulation de chauffage
  • Isolation thermique : matériaux pour parois opaques et parois vitrées, volets isolants, porte d’entrée, matériaux de calorifugeage
  • Equipements de production d’énergie avec source d’énergie renouvelable : pour chauffage ou production d’eau chaude sanitaire, systèmes de fourniture d’électricité (sauf panneaux photovoltaïques), pompes à chaleur
  • Autres : diagnostic de performance énergétique, borne de recharge de véhicules électriques, compteur individuel pour chauffage et eau chaude sanitaire

Si vous réalisez les travaux vous même, vous n’aurez pas droit au crédit d’impôt. En effet, les dépenses ouvrent droit au crédit d’impôt uniquement si les équipements sont fournis et installés par une même entreprise et donnent lieu à l’établissement d’une facture. De plus, depuis 2015, cette entreprise doit être certifiée « RGE » (reconnue garant de l’environnement).

Crédit d’impôt pour la transition énergétique : quel montant ?

La somme perçue dépend du montant de la solution d’économie d’énergie installée dans le logement et de l’état civil.

Depuis le 1er septembre 2014, le taux du crédit d’impôt est unique : 30%. Il s’applique pour tous les travaux de rénovation énergétique cités précédemment.

Néanmoins, il existe un plafond au-delà duquel le montant des travaux ne sera plus éligible. Il est de 8 000€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16 000€ pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune. Cela signifie que la part des dépenses supérieures à ce montant ne sera pas prise en compte dans le calcul du crédit d’impôt. Il existe tout de même une majoration de 400€ par personne à charge (enfant ou adulte).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique me semble être une bonne initiative pour encourager les travaux d’amélioration énergétique. Pour commencer à agir en faveur de l’environnement, vous pouvez aussi mettre en place des éco gestes au quotidien 🙂
Quel est votre avis sur le Cite ? En avez-vous déjà bénéficié ?

Les éco gestes du quotidien pour la protection de l’environnement

Les éco gestes du quotidien pour la protection de l’environnement

Pour participer à la protection de l’environnement, tous les petites gestes comptent. Si les éco gestes peuvent sembler insignifiants, mis tous ensemble et réalisés quotidiennement, ils ont réellement un impact sur les problèmes environnementaux et peuvent servir à sauver notre planète !

Eco gestes protection environnement

Publiz.

Comment agir pour la protection de l’environnement au quotidien ?

A la maison, en voiture ou dans les magasins, chacun d’entre nous a la possibilité d’agir pour préserver l’environnement. Ces petits gestes à réaliser pour l’écologie sont souvent une question de bon sens et, une fois bien mémorisés, ils deviennent des automatismes !

Les éco gestes à la maison

  • Faire le tri sélectif : séparer les ordures ménagères du plastique et du verre
  • Ne pas laisser couler l’eau du robinet pendant que l’on se brosse les dents ou que l’on se savonne sous la douche (oui, la douche, car les bains sont à proscrire !)
  • Réparer les éventuelles fuites d’eau
  • Eteindre la lumière lorsque l’on sort d’une pièce
  • Eteindre complètement les appareils électriques (TV, ordinateur, etc.) : une simple mise en veille consomme 10% d’électricité en plus
  • Utiliser des ampoules basse consommation pour réduire la consommation d’énergie dans la maison
  • Recueillir l’eau de pluie pour arroser le jardin et faire du compost

Les éco gestes dans les transports

  • Privilégier les transports en communs, le vélo ou la marche (notamment pour les petits trajets en ville)
  • Organiser des covoiturages
  • Conduire en souplesse et pas trop vite : cela génère moins de pollution
  • Faire contrôler régulièrement sa voiture (pneus, filtre à air, pot d’échappement, etc.)

Les éco gestes dans les magasins

  • Privilégier les produits sans emballage ou avec emballages biodégradables
  • Choisir des légumes et des fruits de saison ainsi que des produits locaux
  • Opter pour des produits rechargeables (piles, écorecharges pour lessive, etc.)
  • Refuser les sacs plastiques et penser à empoter un cabas

Les éco gestes au bureau

  • Privilégier le courrier électronique au papier
  • N’imprimer que si c’est nécessaire
  • Utiliser les feuilles de papier mal imprimées comme brouillon
  • Eteindre son ordinateur et la lumière de son bureau le soir
  • Faire le tri sélectif
  • Proposer du covoiturage à ses collègues

Protection de l'environnement

Publiz.

Les gestes éco citoyens au service de la protection de l’environnement

Tous ces petits éco gestes sont faciles à mettre en place. Ils ne réduisent pas le confort, ne demandent que peu d’organisation et peuvent vraiment avoir un impact sur l’environnement. D’ailleurs, bien souvent, ils permettent aussi de réduire les factures d’eau et d’électricité !

L’environnement est menacé et nous n’avons plus de temps à perdre si nous voulons le préserver pour les générations futures… Alors, on s’y met ? 🙂

Et vous, que faites-vous pour protéger l’environnement ? Comment agissez-vous au quotidien ?

Quel chauffage choisir pour sa maison ?

Quel chauffage choisir pour sa maison ?

L’été se termine pour bientôt laisser place à l’automne. Si j’espère qu’il nous reste encore un petit peu de temps avant d’allumer les chauffages, il est déjà temps de se questionner sur la façon de chauffer sa maison pour être prêt lorsque le moment viendra !

Comment chauffer sa maison ?

Pour commencer, il faut penser son mode de chauffage dans la globalité de la maison et non pas pièce par pièce. L’isolation est liée au chauffage qui lui-même a un effet sur la ventilation. Tout va de pair et il faut donc réfléchir à l’ensemble dès le démarrage du projet. Un chauffage bien choisi et régulé sera plus économe et permettra ainsi de réduire les émissions de Co2 tout en conservant un confort thermique optimal.

Chauffage bois cheminée

© Page Blanche n°11

Avec quel type de chauffage ?

L’électricité et le gaz de ville sont les types de chauffage les plus répandus. Pour autant, certains préfèrent encore l’usage du fioul ou du bois. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se tournent vers des énergies renouvelables pour chauffer leur maison. Après avoir abordé la consommation d’énergie dans votre maison, retour sur les différents types de chauffage existants.

Le chauffage électrique

Son installation est peu onéreuse et son utilisation est simplifiée, notamment grâce aux dispositifs de régulation et de programmation. Les appareils sont nombreux : des convecteurs aux panneaux rayonnants en passant par le chauffage au sol. En revanche, le chauffage électrique consomme beaucoup d’énergie ; il est donc plutôt conseillé pour les petits logements.

Le chauffage au gaz

Pour en bénéficier, le logement doit être proche d’un réseau pour être en mesure de bénéficier du gaz de ville. Ce type de chauffage est moins cher et plus écologique que l’électricité.

Le chauffage au fioul

L’avantage du chauffage au fioul est qu’il diffuse de façon homogène la chaleur tout au long de la journée. C’est une bonne alternative au chauffage au gaz mais son coût est beaucoup plus élevé.

Le chauffage au bois

Avec un poêle ou une cheminée, ce mode de chauffage a pour atout d’être très écologique tout en chauffant très bien. De plus, son prix varie peu.

Le chauffage aux énergies renouvelables

Je vous avais déjà parlé de la différence entre l’énergie éolienne et l’énergie photovoltaïque. Ici, on s’intéresse plus particulièrement aux méthodes issues des énergies renouvelables pour chauffer sa maison. L’installation du chauffage solaire est très coûteuse mais son énergie est gratuite et résolument écologique. Il existe aussi la pompe à chaleur qui fonctionne sur le principe de la géothermie. Ces deux solutions nécessitent souvent un chauffage d’appoint. Enfin, la biomasse, qui fonctionne par combustion, utilise l’énergie dégagée par les matières organiques d’origine végétale ou animale.

Chauffage énergie solaire

© Piac-solaire.fr

Le meilleur chauffage pour chauffer sa maison

En conclusion, les chauffages au gaz, au fioul et au bois ainsi que le chauffage aux énergies renouvelables ont un coût d’installation élevé, contrairement au chauffage électrique. Si un chauffage électrique se met en marche très rapidement, la durée du chauffage est limitée alors que les chauffages au gaz, au fioul et au bois procureront une chaleur homogène et durable tout au long de la journée. La simplicité d’utilisation ainsi que le critère esthétique reviennent au chauffage électrique (programmation, choix, coloris, etc.). Mais se chauffer au bois avec un poêle ou une cheminée peut aussi avoir un rendu esthétique appréciable dans votre logement. Enfin, le chauffage électrique est celui consommant le plus d’énergie.

Pour ma part, j’habite en ville et mon logement est donc chauffé au gaz de ville. Mieux que l’électrique mais moins bien que les énergies renouvelables, il me reste encore des efforts à faire pour réduire mes émissions de Co2 ! Et vous, avez-vous fait votre choix ? Comment chauffez-vous votre logement ?